La quête du bonheur, Mam'life

S’accepter réellement

J’avais envie aujourd’hui de te parler d’un joyeux mélange de mon mental et de mon cœur.

 Le mental c’est bien sur le cerveau mais il répond surtout aux émotions, celle qui y loge le mieux à mon avis, les plus négative, je préfère te le préciser car aujourd’hui je le dissocie du cœur ou se loge les émotions les plus positive à mes yeux, je préfère donc être claire envers toi, afin que tu comprennes bien cette article, qui en est un joyeux méli-mélo.

Ces derniers jours j’ai eu du mal d’accepter les gens telle qu’ils sont, j’ai d’abord lutté contre cet état d’esprits, puisque si nous n’acceptons l’environnement tel qui l’est, nous polluons notre esprit de négativité. Le problème ne venait bien sûr pas des autres, l’environnement dont je fais partie essaye chaque jour de me sortir de cette spirale, ni jugement, ni critique, juste de la tolérance, du respect, en bref de la bienveillance.

Alors j’ai écouté mon corps, je me suis rendu compte que j’étais fatigué, tendu, triste et que j’avais souvent très froid aussi. Pour comprendre ce qui m’arrivais, je me suis plongé dans le dictionnaire des maux, enfin c’est ainsi que je le vois Ton corps dit : Aime toi de Lise Bourbeau

J’y ai compris beaucoup de chose, si je te raconte tout cela maintenant c’est parce que je suis intimement convaincu que ce qui m’est arrivé était nécessaire à mon évolution personnelle mais que je ne suis pas la seul femme de cette terre à vivre cela (je n’oublie pas les hommes qui eux aussi connaisse des passages à vide même si bien souvent il le cache bien mieux que nous, a tort ou à raison, je l’ignore, c’est un autre débat)

Je te transmets donc ce que j’ai appris pour que toi aussi tu puisses trouver des réponses à ces moment de faiblesse :

  • En analysant les évènement survenu il est apparu que je m’étais fait énormément de mal en agissant pour faire plaisir aux autres, faire plaisir à nos proches c’est bien mais c’est mal quand on attend d’eux en retour. Ce qui m’a conduit à me juger sévèrement pensant ne pas avoir été assez chaleureuse avec eux, pas assez présente et jusqu’à me dire que je n’étais pas à ma place sinon telle ou telle chose ne se serait pas passez de la sorte.

Comment corrigez cela :

  • Il est important de commencer par accepter de laisser les évènements et les personnes agir selon leur convenance, c’est en libérant ton cerveau de cette envie de les ramener à tes croyances que tu t‘apercevras du fait qu’ils ont leur propre expériences à mener et que celle si sont source d’apprentissage pour eux comme pour toi.
  • Une fois que tu seras détacher des autres alors tu pourras accepter qui tu es, comment tu respires, comment tu regardes, comment tu entends, comment tu manges, comment tu ressens ce que tu touches. Tu dois prendre le temps d’admirer les émotions qui te traverse, de les laisser vivre complétement à l’intérieur de ton corps, pour qu’elles puissent s’en libérer.

Le sujet de l’acceptation est très vaste car contrairement à ce que je pouvais penser accepter n’est pas simplement le fait de se dire que les choses sont ainsi et que ce n’est pas grave, quand un coup de baguette magique cela aura disparu.

Oh non c’est ce moment ou plusieurs règle de vie s’opèrent pour un mieux-être, je te partagerai donc la suite dans mon prochaine article car je suis seulement en apprentissage et je n’ai vraiment pas envie de me tromper dans mes propos (l’erreur est humaine, je sais mais je veux te partager mes ressenti et mon cheminement)

Accepte ton reflet dans le miroir c’est le premier pas vers ton bonheur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s