La quête du bonheur, Mam'life

Des regards par centaines

Plus j’avance et plus je recule dans ma vie, cela peut sembler contradictoire et pourtant prendre conscience de qui nous sommes n’est pas chose aisée, enfin tout dépend de notre niveau de conscience.

Aujourd’hui je voulais revenir sur le regard des autres, il est pour ma part mon plus grand ennemi surtout quand j’enfile mon masque de contrôlante, j’en ai pris conscience en voyant tous les blocages qu’il occasionne, pour répondre à cette peur j’ai construit bien des barricades, toute plus hautes les unes que les autres mais une fois dans mon fort, je ne me sentais toujours pas à l’abri.

 Si aujourd’hui ce que je te t’écris est en train de te parler, pourrais-tu prendre quelques minutes pour répondre à cette simple question : Le regard des autres est un problème dans ta vie ou ton regard sur toi est le plus destructeur ?

A force que l’on me répète que j’étais mon auto-saboteuse de vie, j’ai mis le doigt sur mon manque de confiance en moi, je l’ai vu apparaitre dans chaque minuscule recoin de mon moi, ce fut un choc. Pour en guérir une seul solution sortir de ma bulle de confort, jusque-là j’étais ok. Deuxième problème ma tête, encore elle, tant qu’elle n’implose pas ça ira. Ce que j’essaye de te dire (bon tu l’as surement compris, mais je préfère l’écrire) c’est toute la merde que je m’envoi à la gueule de façon régulière : Je n’aurai pas dû faire si ou ça, je n’y arriverai jamais, je suis vraiment minable, mais jamais je ne saurai faire ça, il faudrait un miracle pour que je puisse. Du coup en rejetant les autres sans savoir ce qu’il pensait réellement, je m’envoyais les pires messages appris il y a bien longtemps (ou perçut).

Pour stopper le mode robot tueur, il faut beaucoup de courage et d’amour de soi, comprendre comment nous sabotons notre relation avec nous-même est un grand pas. Si tu as commencé le petit jeu d’écriture en face à face, j’ai une question comment tes proches vous parlez-vous, que vous racontez-vous, quelle sont vos comportements, comme vos réactions? (attend peut –être plusieurs jours pour analyser la chose de façon constructive ou passe quelque coup de fil des que tu peux prendre le temps).

Cette question est pour te montrer que sans le vouloir nous impactons la vie des autres, comme la nôtre, lorsque le soleil brille dans ta vie et que les échanges sons positif rien n’est à signaler mais à force d’échanger du noir on voit l’œil du néant s’ouvrir sous nos pieds. Nous influençons ce qui vient à nous. Il faut bien que je l’avoue quand je commence un bouquin, j’ai beau être à fond dedans, le moment où je le pose en me disant la suite demain, je me dis je vais encore mettre combien de temps pour le finir celui-là. Du coup le lendemain j’essaye de performer pour finir en me disant, il faut que je recommence, puisque je n’ai rien compris. L’impact sur ceux qui m’aime est simple, je ne finis par avouer que je mets une plombe pour lire un livre et eux me dise, je ne peux pas t’aider je n’ai aucun problème de ce côté-là. Mais dans le fond si j’y réfléchis je pourrais mettre une heure pour lire seulement une page, ça ne gênerait personne, je ne suis pas en train de faire un marathon mais de prendre du temps avec mon esprit. Encore un regard à changer !

Il en est de même dans les paroles de ceux qui nous aiment, il ne pense pas à mal en voulant nous guider sur leurs perceptions, seulement au lieu d’utiliser des boucliers si nous répondions avec bienveillance : Je comprends que tu es peur pour moi ou j’entends ton précieux conseil mais sur quoi te bases-tu ? Combien d’expérimentations as-tu en connaissance ? Peux-tu développer ? … Ainsi de suite…

Il n’est pas nécessaire de quitter ceux que nous aimons pour voir la vie en rose, il faut juste transmettre ce que nous voulons recevoir, il n’essaye pas de nous changer (ou pire de nous manipuler, enfin pas tous je dirais), ils répondent à des émotions ou des masques, en les identifiant nous pourrons les aider et nous aider par la même occasion. Transformer chaque peur en interrogations est une solution, une autre consiste à tout transformer en positif, pense positif, parle positif et invite à parler positif. Tu verras un premier changement et le plus drôle c’est que les jours ou tu flancheras, eh bien ce sont tes proches qui te diront : « mais tu vas parler correctement ! » (Fou rire garantie).

En attendant de te lire, je te souhaite une belle journée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s