La quête du bonheur, Mam'life

Suis-je en train de devenir folle ?

Voilà j’ai fini mon coup de balai, j’ai fait le point sur des éléments de ma vie, j’ai réfléchis aux choses importante, enfin je crois. Je ne suis pas sûr de moi sur ce coup-là puisque j’ai ce sentiment de devenir folle, ou réaliste ou rêveuse.

Si tu me suis tu sais que j’ai souvent échoué car le chemin vers moi me semblait si dure, j’ai laissé répétitivement le négatif m’envahir, à chaque fois que je voulais avancer, je reculais encore, tout cela se remet de plus en plus en question dans ma tête. J’ai peur et je sais aujourd’hui d’où vienne mes peur, comment ne pas s’effrayait lorsque l’on nous a répéter tout au long du parcours que nous n’y arriverions pas, que nous sommes trop faible, qu’on ne peut pas vivre la tête dans les nuages, qu’il n’est pas bon de rêver, que le monde ne tourne pas rond, que rien ne va, que c’est mal d’être ainsi ou comme ça, qu’il est interdit de, qu’il ne faut pas et j’en passe (j’en ai quand même dit pas mal enfaîte).

« On a deux vies.
La deuxième commence quand on réalise qu’on n’en a qu’une. » Confucius

Est-ce que je vais aussi mal que la vie veut me faire croire ? Est-ce que je vais aussi mal que je veux me le faire croire serait plus juste ? Ou est-ce une ruse pour me faire prendre conscience que si je veux me réaliser pleinement, je dois emprunter la route qui m’était tracé. Je sais que tous ne me croiront pas mais je suis persuadé que nos échecs sont le résultat de nos fausses croyances, je suis persuadée que nous sommes maitre de nos destins mais que si la vie juge que nous écartons du bon chemin vers soi, elle nous remettra face à la réalité pour nous permettre de nous relever vers le bon objectif. Je crois qu’elle nous a offert le don de rêver encore et toujours pour nous permettre d’évoluer inlassablement comme de vivre en harmonie avec chacun, c’est pour cela que je la remercie chaque jour de me rappeler que je suis en vie.

« La vie mettra des pierres sur ta route.
A toi de décider d’en faire des murs ou des ponts. »
Auteur inconnu

J’ai toujours connue le mot gratitude mais avant je trouvai étrange que l’on remercie le vent qui souffle dans les arbres. Depuis un bon moment et malgré cette tristesse envahissante, je le comprends.

Essayons de regarder sous un angle différent, juste l’espace d’un instant, arrêtons-nous au bord du chemin, regardons tout ce qui nous entoure telle qui l’est, puis fermons les yeux et utilisons nos autres sens que ressentiront, qu’entendrons nous, que découvrirons nous à la fin ? Une petite voix qui nous diras simplement sois en paix avec toi, je suis-là, je suis toi, tu vas découvrir en ouvrant les yeux un nouveau monde le tien, remercie le d’être et tu pourras enfin t’accomplir.

Faisons un petit exercice de visualisation, nous sommes la assis dans l’herbe, nous voyons le soleil briller et nous aveugler de son reflet sur l’eau, nous entendons un bourdonnement dans les arbres, nous voyons des personnes passer sur ce chemin, elle sont en train d’exprimer du négatif, ce tableau semble bien noir mais en fermant les yeux nous pourrions voir autre chose. Je m’explique, si je reprends le soleil ne nous aveugle pas il nous offre une douce chaleur qui en se reflétant sur l’eau nous offre un spectacle si apaisant par le chant paisible du ruisseau (et puis en y réfléchissant si j’avais détourner légèrement mon regard j’aurai pu laisser un spectacle de couleur m’envahir) ; les arbres nous communique de si belle émotions en laissant le vent s’infiltrer au milieu de leur courbe, ils transmettent maintenant une douce fraîcheur intérieur qui s’équilibre avec la chaleur du soleil, ils nous racontent une histoire de légèreté comme d’espoir ; nous entendons les pas de ceux qui nous entourent concevoir une mélodie qui s’accélère comme se ralentit, les rires imperceptible avant sont tout d’un coup un moment de plénitude, nous associons leurs mots ce qui créent une chanson d’avenir ; alors nous sommes prêt à rouvrir les yeux et a remercié l’univers tout entier de ce qu’il nous apporte, la paix de l’âme dans le bonheur d’être en vie, le calme impérial de la beauté du rien.

« La vie,
ce n’est pas d’attendre que les orages passent,
c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » 
Sénèque

Grandir est un rêve accessible à tous à condition de laisser notre ennemie jurer nous abandonner, j’ai nommé la peur. Rien n’est impossible tant qu’on n’a pas essayé d’être soi, de s’aimer telle que nous sommes, d’accepter nos différences pour en faire de grande chose.

« Accepte ce qui est,
laisse aller ce qui était,
aie confiance en ce qui sera. »
Bouddha

En écrivant chacun de ces mots je me dis qu’il est temps, vraiment temps d’accepter de sortir de ma coquille, de laisser place à la renaissance, comme le phœnix je vivrai et si j’échoue je me consumerai pour mieux revenir à la vie, pour m’accomplir de nouveau et ainsi de suite. Comme me disait une amie je suis un bisounours et ce que je jugeais être mal (même si sortit de sa bouche c’était plus que gentil) n’était en réalité qu’une belle promesse de vie. Je veux continuer à croire malgré tous ces messages négatifs que nous pouvons entendre, que la vie est un jolie conte de fée ou chacun d’entre nous pourra vivre heureux d’être soi, pourra partager son moi et permettre à l’autre de faire éclore sa magie.

« Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire. » 
Walt Disney

Rêvons à la lune, les étoiles ne sont qu’un tremplin que nous remercions d’exister, n’abandonnons jamais qui nous sommes. Au fond nous devons rester d’éternelles enfants capables de créer de rien le bonheur de tous. Regardons-nous avec bienveillance et nous pourrons regarder l’autre de la même manière.

Accepte ton reflet dans le miroir c’est le premier pas vers ton bonheur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s