Mam'sLife

Mon école buissonnière (…)

Il est temps de t’avouer les conséquences d’une mère a bout de souffle comme d’une épouse qui abandonne, il faut comprendre que les premiers à souffrir de la situation c’est eux.

« La mauvaise mère, la mère maladroite ou injuste, est pour l’enfant la plus tragique initiatrice. » André Maurois

Il peut sembler dure de vivre en perdant ces repères mais imagine des enfants, dont je suis le cadre, la boussole, la lumière dans la pénombre, ils cherchent donc par leur comportement à m’alerter de cette souffrance qui n’est pas la leur mais s’intègre en eux. Sauf qu’aucune réponse claire et cohérente ne leur est fourni. J’avais beau essayé de rester moi-même, enfin c’est ce que je croyais, mais sans le vouloir je me suis mise à jouer de moins en moins, je me suis moins intéresser à leur besoin, j’exigeais d’eux un comportement exemplaire en n’oubliant de les laisser être des enfants. Je les jugeais comme des adultes en ne me mettant plus à leur niveau, leurs erreurs devenaient graves et je les prenais à titre personnel,… Je crois qu’avec tout ça tu as bien compris, je suis devenue tout ce que je refusais d’être, tout ce que je ne voulais pu être, je m’écœure moi-même j’avoue.

Aujourd’hui c’est mon premier combat, je leur explique calmement qu’ils n’y sont pour rien, je leur remontre le bon chemin celui vers un climat de confiance, je leur demande pardon et nous réapprenons à nous comprendre, je leur demande de grandir mais pu trop vite, je réponds à chaque question en leur offrant des éventails de soulagement comme le jeux, le coloriage, la danse et même le repos. Chaque jour ne sera pas un long fleuve tranquille, je commettrai encore des erreurs mais je veux croire en moi en mes capacités à être moi, en ma volonté de devenir leur maman, une bonne et douce maman, pas parfaite mais comme la perfection n’existe pas, c’est pas bien grave.

« L’amour ne meurt jamais de mort naturelle. Il meurt parce que nous ne savons pas comment revenir au fondement de cet amour. Il meurt de la cécité, des erreurs et des trahisons. Il meurt de maladie et de blessures. Il meurt d’ennui et de flétrissement. » Anaïs Nin 

Imagine aussi un mari qui compte sur toi et qui tout d’un coup à l’impression de porter le monde sur ces épaules parce que tu es tombée. Pour lui il a vu la colère, la haine, le plus noir de mon cœur et j’ai eu si peur de le perdre mais j’étais incapable de le garder avec moi. Je m’en prenais à lui sans comprendre pourquoi, je m’irritais à chaque mot, je lui demandais la lune et malgré tous ces efforts je n’étais jamais bien.

Aujourd’hui je m’en veux terriblement et lui demanderai à jamais pardon d’avoir agis ainsi, j’aurai tant aimé être une bonne épouse pour lui, j’aurai tant voulu lui offrir le meilleur de moi et je l’admirerai chaque jour un peu plus car malgré l’enfer que je lui ai fait vivre, il continue de me soutenir et de m’aider pour ne plus jamais sombrer.

Fonder une famille, chérir son épouse et ses enfants; les prendre jour et nuit dans ses bras, leur dire je t’aime, je vous aime, vous êtes tout pour moi, sans vous je n’existe pas, voilà l’unique but d’une vie.
Henri-Frédéric Amiel

Nous avons par la force de l’amour qui nous unit, réussi à conserver le lien. Nous ne nous imposons plus une vie parfaite, nous laissons les besoins de chacun s’exprimer et essayons de partager des instants de douceur comme de guérisons. Nous réapprenons à prendre soin les uns des autres, tout en simplicité. J’avoue que tous leurs efforts pour que je me réaligne avec mon Moi me font culpabiliser mais je leur exprime tout en m’efforçant de leur montrer que je suis reconnaissante.

Je ne peux pas t’en dire plus pour le moment car il faudra du temps pour que j’arrive à me faire pardonner de toute cette méchanceté.

Accepte ton reflet dans le miroir, c’est le premier pas vers le bonheur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s