Mam'sLife

Pourquoi suis-je si épuisé ?

Il est temps pour moi de te parler de cette sensation qui m’a envahi, je suis dans une grande face de doute, de remise en question, d’interrogation.

 

Je sais que tout cela est dû à ma chère chute hormonal et je suis éperdument consciente que cela est loin d’être terminé, la fatigue physique entraîne celle mentale.

 

Mais si tu t’interroges sur le sujet, reprenons ce que nous avions déjà abordé pendant ma grossesse :

Tu te sens débordé, tous ce que tu entreprends te semble ingérable, impossible à réaliser, tu souffres d’angoisse et histoire d’en rajouter tu as l’impression que ton entourage t’en demandes encore et encore plus mais tous cela est-il bien réelle ? Est-ce que par hasard tu ne serais pas responsable de ce trop-plein ? Est-ce la réalité ou une utopie ?

Et/Ou

Tu manques de sommeil, tu te sens mal dans ta peau, tu as perdu ta sérénité légendaire, tu n’as plus confiance en toi, tu as l’impression de faire un pas en avant puis deux en arrière, tu n’éprouves plus de plaisir dans les petites choses de la vie, tu fonctionne au radar un peu comme un robot et j’en passe, je suis sûr que tu pourrais en écrire des pages toi aussi, je me trompe ?

 

Cette état n’est pas seulement du aux hormones (pour une fois qu’elles ne sont pas seul fautive) mais plutôt à l’image que l’on veut rendre, que l’on exige de nous, la pression extérieur qui s’accumule sans qu’on s’en rend compte. J’ai beau faire une tonne d’exercice sur le lâcher prise, je ne sais pas pourquoi cela revient encore et encore. Enfin j’en ai bien une idée, si je m’analyse un petit peu, est-ce que je ne m’en demande pas un peu trop ? Même si je veux quitter le ressembler à tout le monde, est-ce que je ne me laisserai pas influencer malgré moi ?

 

Vu mon titre j’espère que tu as compris que je n’ai toujours pas trouvé de solution concrète mais je suis heureuse d’en avoir pris conscience, c’est forcément le début de la fin, en tout cas je l’espère.

J’ai commis beaucoup d’erreur, le souci c’est que j’ignore lesquelles, ce qui forcement est compliqué pour les corrigés. Du coup comment me remettre sur pied si j’ignore ce qui ne va pas, je vais donc essayer de me noter chaque jour ce qui me rend aussi fatigué, les temps ou je pourrais me reposer que j’utilise à mauvais escient ; les comportements qui joue sur la mélatonine et le cortisol et encore tout un tas de chose pouvant m’aider à solutionner mon état actuelle.

J’avais déjà réalisé ce processus par le passez seulement je pense ne pas l’avoir assez peaufiné. Si j’en suis de nouveau là aujourd’hui ce n’est pas forcément à cause de mes notes et de leurs corrections mais plutôt que je n’ai pas transformé les solutions en habitude. « Chassez le naturel il revient au galop »

 

En attendant ma seul question sera qu’une fois face à la réalité saurai-je vraiment comment retrouver le bon chemin ? Je m’en demande un peu trop, la encore !

 

Je vais continuer de regarder les petits plaisir de la vie, d’essayer d’offrir le meilleur à mes enfants pour retrouver l’équilibre qui était mien.

 

Sois toi, Crois en toi et Vie ce bonheur

A85599FABF985EA7AC4DBCE87A6566AF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s