Mon esprit Bullet change de format

 

A la base le Bullet Journal c’est un cahier et un stylo avec un concept plutôt simple, il suffit d’inscrire à l’intérieur ses notes, ses rendez-vous, ses listes en utilisant des symboles ou des icônes qu’on aura au préalable répertorié au début du carnet sous l’intitulé clefs.

61 (3)

Le Bujo n’est pas né par magie, c’est Ryder Carroll qui a eu la gentillesse de partager son concept d’organisation et une fois la révélation faite c’est le monde entier qui l’a développé car il est personnalisable à l’infini et on peu y inscrire à l’intérieur tous nos secrets, nos souvenirs, nos trackers, nos projets inavouables, nos changements de vie et même y faire des œuvres d’art, tu peux donc y mettre tout ce qui peut être utile toute au long de la journée comme d’une année.

Les carnets Bujo ne sont pas tous loger à la même enseigne, il y a donc la version minimalisme où un petit format avec moins d’une centaine de pages pourra te servir pendant au moins un an et la version ultra développé avec beaucoup de décor où un grand format avec plus de 300 pages ne durera pas plus d’un trimestre.

 

J’avais choisi cette organisation car je pouvais créer toutes les pages qui me passaient par la tête et je pouvais aussi développer mon côté créatif. J’aimerai continuer sauf que le mode agenda ne me convient plus, en analysant ma consommation papier je me suis horrifier. Mes bujo durent en moyenne 3 mois si ce n’est pas moins, j’en sais que j’en suis responsable car la plupart des pages d’un bujo à l’autre étaient répétitive ce qui est aussi énervant de recommencer éternellement la même chose mais je n’avais pas forcément envie d’avoir deux ou trois carnets dans mon sac pour une cinquantaine de page.

 

Il était donc temps pour moi de faire le point, j’ai essayé le mode Bullet Journal, le mode Agenda (à anneaux) et le mode Organiseur Familial (à spiral) et pour le moment aucun d’eux ne m’a vraiment satisfait. Sauf que là ça urge un peu, mon carnet se terminait fin aout, j’aurai juste pu faire les premières pages de Septembre et encore je ne suis pas convaincu, elles me serviront à m’exercer en dessin. Du coup il m’a fallu me poser les bonnes questions :

  1. Qu’est-ce que j’aime dans le Bujo ? l’Agenda ? l’Organiseur ?
  2. Qu’est-ce qui m’a déçu dans le Bujo ? l’Agenda ? l’Organiseur ?

Je ne t’ai pas mis mes réponses car je ne veux pas trop t’influencer chacun est différent, ce qui me convient à moi pourrait te rebuter. Pour établir ton choix je t’invite à concevoir une liste de ce que tu souhaite vraiment et de regarder les possibilités que t’offre chacun et pour t’aider n’hésite pas à contacter tout ceux qui traite du sujet, ou moi si tu le souhaite, pour t’aiguiller un peu.

 

61 (1)Pour en revenir à mon bilan, j’ai fait le calcul des pours et des contres, l’évidence est venue à moi, ce qui me conviendrai (enfin je l’espère) le mieux et l’esprit Bullet Journal en mode Agenda puisque séparément ils finissent par me décevoir mais ensemble j’ai la conviction qu’ils seront perfection.

J’ai donc choisi un Agenda à anneaux aux format A5, j’y ai intégré des intercalaires et je constitue une dernière fois ces pages dont j’ai éternellement besoin, celles dont je ne veux pas me séparer, celles qui sont mes feuilles de route vers un moi à moi, celles qui facilite mon organisation, celles qui sont plus logique, celles qui rappellent les bons moments et celles qui gardent tous mes secrets.

L’avantage aujourd’hui c’est que tu peux trouver très facilement des feuilles à pointillés, quadrillé, ligné ou blanche pour tout créer et il existe tellement de pages complémentaires qui facilite et personnalise ton agenda pour qu’il te ressemble et te convienne parfaitement.

 

J’espère que cet article t’aura plus, qu’il te confirma ton choix d’organisation calendaire ou sinon qu’il t’aura rappelé que les versions électroniques sont certes fantastiques et bien plus écologique mais à mes yeux elles sont malheureusement à l’origine de ce manque de joie de vivre qui s’infecte dans notre société. Ce n’est certes que mon opinion mais franchement essaye de laisser ton stylo glisser sur une page, perfectionne tes mouvements, entend cette douceur entre le papier et l’encre et admire le résultat de ta création, alors si en plus tu peux l’utiliser tous les jours ou presque et l’admirer pleinement alors là tu t’offriras du bonheur avec les yeux, c’est garantie.

 

Sois toi, Crois en toi et Vie ce Bonheur

A85599FABF985EA7AC4DBCE87A6566AF

 

Pour info, j’ai écrit cet article en m’inspirant du livre de Julie ZunZùn ; Petit guide pour grand Bullet ; aux éditions Le Temps Apprivoisé. Elle est aussi l’auteur de ZunZùnBlog que j’ai découvert il y a peu mais pour qui j’ai very craqué.

Et si cette univers te fait rêver, tu peux trouver des idées d’inspiration sur le net (tu y passeras surement des heures avant de trouver le concept le plus proche de toi mais tu prendras assez de notes pour concevoir ton cahiers porte bonheur), sur Pinterest (alors là tu peux taper tout ce qui tourne autour du bujo, la source d’inspiration semble inépuisable), sur Insta (avec le #bulletjournal, le bonheur tu trouveras) et sur Fb aussi (pour commencer rejoint le groupe Bullet Journal – Version française, tu y trouveras tout les conseils dont tu as besoin avec bienveillance).