Procrastineuse et enceinte

Si mes souvenirs sont bon, j’avais déjà abordé ce sujet avec toi (ici), je ne vais donc pas te rebassiner les oreilles avec tous les mots qui peuvent renvoyer à se dire pourquoi pas demain. Alors pourquoi réaborder le sujet, tu me diras ?

Je voulais juste partager avec toi un sentiment que tu pourrais connaitre et qui va bien sur ces deux sujets : la peur.

 

Il faut savoir que pour moi au départ la culpabilité était bien l’émotion la plus grande, elle me venait de mes échecs, une fois la machine mis en route, j’ai eu des louper (j’en ai encore je l’avoue) et forcément je m’en suis beaucoup voulu, j’ai donc continué mon combat et remporter de nouveau de petite mais réelle victoire afin d’atteindre cet objectif d’agir dans l’instant et non un autre jour.

A force j’ai commencé à douter de moi, à avoir peur de ne pas réussir à tenir cette volonté d’être dans le présent. Je sais que tout changement renvoie toujours dans ces craintes car cela voudrait dire reculpabiliser ensuite, revenir dans un engrenage négatif. Il est très dure de devenir la personne que l’on veut quand on a pris tellement de mauvaises habitudes, suivie des chemins hasardeux et pris le pli de ne pas être vraiment soi.

 

Le rapport avec la grossesse est plutôt simple attendre un enfant, deux, trois ou plus, nous renvoie à des questionnements sur notre volonté, sur nous, notre organisation, notre mode de vie, la gestion de nos idéaux. Alors une fois passé l’euphorie de la découverte positive, nous nous retranchons dans un tas d’interrogation qui malencontreusement nous ramène à la peur que l’on cache derrière une assurance digne des plus grande Wonder Woman de la planète.

 

Je t’ai déjà parler de la confiance en soi et bien elle est la clé face à la peur aux doutes, aux incertitudes, aux jugements, … Elle se travaille un peu plus chaque jour, elle s’affectionne, s’apprivoise et se façonne comme un diamant aussi fragile que du cristal. Il est temps pour moi de continuer mon chemin vers elle afin d’affronter ce flot sombre qui m’a envahi et qui offre à la procrastination de joli moment mais qui font extrêmement souffrir mon petit ange.

 

Et toi comment vis tu les émotions de ta grossesse ?

 

En attendant tes commantaires, je te souhaite beaucoup de douceur et n’oublie pas :

Sois toi, Crois en toi et Vie ce bonheur

A85599FABF985EA7AC4DBCE87A6566AF