J’arrête de procrastiner

« J’arrête de procrastiner » de Diane Ballonad Roland

 

Que ce soit sur le blog ou sur Insta, je t’en ai parlé à plusieurs reprises de ce livre qui m’a beaucoup inspiré et qui continue à le faire malgré qu’il ai quitté ma table de chevet.

 

Même si dés le premières pages, l’auteur te conseil de le lire pas à pas, je n’ai pas pu résister et en quelques heures c’était fini, je me suis très vite rendu compte que je n’avais rien appris véritablement, je savais simplement que je pouvais trouver la force et l’inspiration du changement.

Après avoir un peu procrastiner, j’étais enfin prête à commencer mon parcours vers le devenir et la compréhension d’un moi qui déchire (je sais je m’envoie pas mal de fleur, ça fait du bien parfois).

 

Ma première étape fut de connaitre mes véritables objectifs, de me regarder dans le miroir, de savoir ce que j’avais laissé au bord du chemin, ce moment m’a permis de comprendre la perception que j’avais de ma vie, de tracer ma route avec chacun de ses petits et grands pas.

Je me suis retrouver face à mes démons, à cet instant j’étais là avec cette liste interminable, écrite noir sur blanc, je me décourageais à vu deuil en me dévalorisant comme à mon habitude.

Pourtant j’ai continué ma lecture avec la conviction qu’au fil des pages j’apprendrais beaucoup sur ma véritable identité et comment j’avais pu malencontreusement plonger dans la facilité des excuses du lendemain (bon il est vrai qu’ayant fait une précédente lecture, j’avais une petite idée de la route qui s’ouvrait devant moi).

 

A la fin de première semaine, j’ai eu le sentiment que mon plus grand problème était l’image que j’avais de moi, mon auto-jugement était horrible mais je savais aussi que ce fonctionnement devenu mien me venait de bien loin, j’ai donc compris que ce qui pouvait paraitre insurmontable serait ma plus grande force.

Lors de la deuxième semaine, j’ai commencé un travaille beaucoup plus profond sur mon mental et mes blocages, attention je ne dis pas que tout ce qui fut soulever en moi est réglé, j’y vois simplement plus clair. Les conseils précieux de l’auteur m’ont offert de jolie piste sur l’avenir. En bref j’ai commencé à faire un tri sur moi sans pour autant avoir remis en question ma façon d’être, ni tout chambouler d’un claquement de doigt.

Quant à la troisième semaine, elle m’a apporté un regard sur ce qui pourrait me faire chuter, sur les démons qui toque à la fenêtre et chaque embuche à éviter. J’ai compris que même si j’avais le potentiel en moi, je devais être plus bienveillante envers moi.

 

A la fin du programme des 21 jours, je me suis senti un peu seul sans mon petit livre mais grâce aux conseils reçu j’avais mon bujo et toute mes notes, mes réponses, mes visions. Oh pas d’inquiétude je continue de noircir des pages et des pages de réalisation, de nouveaux buts et d’auto-récompense pour ne plus revenir en arrière.

 

Je ne pense avoir besoin de te dire à quel point j’ai adoré chaque page.

Si un jour tu le lis n’hésite pas à venir me raconter ton ressenti, j’en serais très heureuse.