Bien dans sa tête Bien dans ses baskets Organiser va vie Prendre soin de soi

Le challenge dormir et bien dormir

Tes nuits sont trop courtes, tu as des insomnies ou tu te réveilles chaque nuit. Ton sommeil  est tellement agité que tu ne te souviens même plus du jour où tu as fait une vraie nuit. De nombreux événements peuvent en être à l’origine mais ce manque de repos peut avoir de lourdes conséquences.

Il faut bien comprendre que notre corps à besoin de se reposer et cela depuis la nuit des temps. Il est fini le temps où nous avions peur qu’un animal féroce vienne nous attaquer en pleine nuit. Seulement je partirais que beaucoup d’entre nous dorment encore moins bien que nos ancêtres de la préhistoire.

Comme moi tu as peut-être perdu le lien avec ton rythme naturel, dans ce monde électrique nombreuses sont les tentations de rester éveillé plus tard le soir ou de se lever plus tôt le matin. Bien qu’au final il n’y a rien de mal à cela si ton besoin de dormir est de courte durée ou que tu sois un oiseau de nuit. Sauf que ton corps aspire à quoi ? C’est là l’ultime question. Dans ce monde du toujours plus, revenir à l’essentiel sera peut-être ton saint graal.

Alors on se le fait le chemin vers des nuits sereines ?

Le manque de sommeil ça se paye physiquement et mentalement

Différentes études réalisées au quatre coins du monde, montrent que le manque de sommeil peut avoir de graves conséquences.

En 2014, Avi Sadeh (professeur clinique et spécialiste du sommeil) à réalisé une étude sur 5 millions de personnes et plus récemment en 2017 l’INSEP et leur résultat sont sans appel.

Le manque de sommeil peut conduire à un dysfonctionnement total de notre métabolisme. Les mauvaises nuits ne sont pas en reste non plus, si cela reste occasionnel, les effets peuvent être faibles. Mais les ronflements, l’apnée, les cauchemars à répétitions, les douleurs nocturnes font de tes nuits les pires. En cas de sommeil coupé, tu ne dors jamais profondément et ce sont ces minutes là dont ton corps à le plus besoin.

Le sommeil est un bien précieux, il faut en prendre soin sinon voilà les risques encouru :

  • Manque de concentration, somnolence pouvant s’amplifier et engendrer une perte totale d’attention comme des troubles de la mémoire.
  • Manque de motivation puis perte de l’envie, dépression, burn-out
  • Trouble de l’humeur, irritabilité, rupture sociale.
  • Baisse des défenses immunitaires, obésité, diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, accident vasculaire cérébrale.

Il faut bien comprendre que chacun est différent, tout le monde n’a pas forcément besoin de 7 à 8h de sommeil par nuit. Certaines peuvent avoir besoin 5h d’autre de 10h. Ce que tu dois prendre en compte, c’est qu’écouter ton corps c’est prendre soin de ta santé. Si tu rétablis ton sommeil en fonction de tes besoins, alors tu trouveras plus d’énergie. Qui dit plus de force, plus de confiance et donc plus de joie de vivre.

Je veux dormir mais comment ?

Je ne suis pas experte sur le sujet mais au fil de lectures, d’apprentissages et de découvertes, je t’ai conçu une liste.

Le bémol c’est qu’au moment où je tape ces mots, cela fait un moment que je ne les ai pas mis en pratique. Cela va changer et je te l’explique un peu plus bas. En attendant voici une liste d’idées pour faire un bon gros dodo chaque nuit :

  • Ecouter les signes de son corps, quitte à faire un micro sieste en journée.
  • Reconnaître ses besoins, oser dire que l’on est fatigué moins productif sans jugement.
  • Eviter tout existant dans les 2 à 4h qui précèdent le coucher (caféine, théine, tabagisme, écrans, aliments se transformant en glucose dans le corps,…).
  • Se faire une chambre cocooning avec des couleurs apaisantes comme des beiges, du blanc, des pastels.
  • Tu peux aussi mettre prêt de ton lit ou sous ton oreiller une topaze bleu ou une améthyste, ces pierres facilitent l’endormissement naturellement.
  • Un diffuseur d’huile essentielle de lavande, de grains de Bigaradier et de camomille peut aussi t’offrir une détente dans les bras de Morphée, il en existe qui diffuse une lumière apaisante aidant à faire dodo.
  • S’organiser un petit rituel du coucher propre à ses besoins (lecture, méditation, automassage, exercice respiratoire, à toi de décider ce qui pourrait te détendre).
  • Se coucher chaque jour à la même heure (on n’est pas à cinq minutes prêtes, bon 30 c’est foutu).
  • Se faire un rituel du réveil qui donne envie de se coucher pour commencer une nouvelle journée.

N’oublie pas que cette liste tu peux soit en prendre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout. C’est ton choix, ton corps et toi seul sait ce qui est bon pour toi.

Il parait qu’il vaut mieux se lever tôt que se coucher tard

Partant du principe que chaque Etre Humain est différent les généralités ne s’appliquent pas forcément à tous. Cependant en suivant les cycles du soleil et en s’autorisant à se lever une à deux heures avant lui. Les bénéfices pour le corps humain seraient merveilleux. Il y aurait moins de stress, d’anxiété et de dépression chez ceux qui se lèvent tôt, par rapport au couche-tard.

Pour moi cela s’explique par le fait que ceux qu’ils grattent quelques minutes ou heures le soir et ne s’autorise pas à rester au lit assez longtemps le matin (ou ils ne peuvent pas). Si c’est ton cas pas d’inquiétude je suis tout pareille!

Les bénéfices peuvent être nombreux, voir le jour se lever, recevoir sa dose de lumière dans un calme paisible. Notre rythme de vie est toujours de plus en plus rapide. Chaque matin faire les choses doucement c’est se donner l’occasion de lâcher-prise. Est-ce si grave que nos réalisations ne soit pas parfaite? Surtout quand nous savons que la perfection elle-même n’existe pas.

Apprendre à dire stop à cette course folle chaque matin en faisant les choses doucement sans se brusquer voilà un coin de paradis.

Mon Inspiration pour les 90 nuits prochaines

Ce défi personnel, j’ai voulu te le partager, car j’y crois. Je vais réaliser cela étape par étape.

Je te transmettrai ma progression sur les réseaux sociaux afin que tu en connaisses tous les petits secrets.

Etape 1. Savoir où tu en es avec ton sommeil (A faire avant le challenge des 90 jours)

La première chose à faire est de connaitre ton rythme journalier, tes périodes de levé et de couché. En bref, analyser tes habitudes de vie : les bonnes comme les mauvaises.

Pour cela je t’invite à prendre un petit carnet et y noter de tête tous ce qui peut t’aiguiller. Cela peut être un topo de ce que tu fais heure par heure, en fonction du jour de la semaine. Pour aller plus loin tu peux aussi à y noter les périodes de l’année, car en fonction des saisons, tu n’agis pas forcément de la même manière.

Perso je dispose d’une montre (Apple Watch) qui me permet de connaitre mon rythme cardiaque, mes dépenses énergétiques ainsi que mon ensommeillement (Application AutoSleep).

Si tu ne disposes pas de cela, sache que la plupart des montres connectées disposent aujourd’hui de solution afin de prendre en compte les informations sur le sommeil. N’hésites surtout pas à te rendre dans des magasins spécialisés dans ces objets afin de trouver la plus adéquat. Et si elles sont hors budget commence simplement avec ta propre analyse et essaye de te la faire offrir.

Cela pourra t’apporter bon nombre d’informations supplémentaires. Tu peux effectuer cette analyse sur plusieurs jours afin de t’assurer d’avoir assez de données. Fais attention à ce que cela ne dure pas trop, car tu en oublierais ton objectif de prendre soin de toi. Et ce serait dommage d’échouer avant d’avoir commencé.

Etape 2. Établir ton challenge pas à pas (A décider avant le challenge)

Une fois que tu as pris conscience de ton mode de fonctionnement, tu vas devoir établir un plan de progression.

  • En parler à ton entourage proche : Il est important de communiquer avec ces proches sur ton projet. Les informer de ce que tu vas mettre en place. Leur donner les avantages comme les inconvénients, pour eux et pour toi. Le truc en plus de cette communication, c’est qu’elle te donne ta prise d’engagement.
  • Ton espace de sommeil : Il existe bon nombre de solutions pour faire de ta chambre un havre de paix. Il te suffit de la désencombrer au maximum, tu peux changer tes meubles ou les repeindre si la couleur est trop forte. Tu peux aussi y ajouter des coussins tout doux. Pour cela je t’invite à regarder sur internet le style de chambre qui te plait.
  • Tes petites astuces tout au long de ta journée pour dormir paisiblement : Réfléchis à ce que tu peux mettre en place durant ton temps d’éveil, pour éviter de te coucher tard et/ ou de mal dormir)
  • Ton rituel du coucher : Pense à ce moment pour toi, avec toi. Comment voudrais-tu qu’il soit ? Qu’aimerais-tu ? Et offre-toi le avec amour.
  • Ton rituel du réveil : Il en va de-même que pour le soir, c’est à toi de décider. Pense bien que ces moments t’appartiennent. De précieuses minutes que tu peux partager si le cœur t’en dit. Le principal c’est la joie qu’ils éveillent en toi.

Mais n’oublie pas que Rome ne s’est pas fait en un jour alors un petit pas après l’autre.

 

Etape 3. Définir les étapes dans le temps (Peut être fait le premier jour du challenge ou la veille)

Il est l’heure pour toi de commencer à poser tout cela noir sur blanc et de décider comment tu vas faire. Il faut que tu découpes au maximum ton évolution : le temps que tu souhaites dormir, sans oublier que c’est ton corps qui décide avant tout. Autorise-toi aussi des moments où tu ne pourras pas être à son écoute et les phases de récupération qui en découleront.

Note-toi chaque nouvelle habitude, en n’oubliant pas d’y aller progressivement.

Par exemple : si tu as l’habitude de te coucher à minuit et que tu décides que ta nouvelle heure sera 22h. Il te suffit de décaler de 15 minutes en 15 minutes. Jusqu’à ce que tu atteignes l’heure de ton choix.  Tu peux au départ décider que tu as besoin de récupèrer beaucoup de sommeil en retard et ne décaler ton heure de levé que 30 jours après. Pour le lever tu pourras utiliser la même méthode.

Il est plus facile de changer les choses en douceur pour certaines personnes. Si tu préfères y aller plus vite, ça ira aussi. Tant que tu te respectes et que tu le fais avec amour et bienveillance.

Etape 4. Se récompenser à chaque étape franchie (Pendant le challenge)

Il est très important de se récompenser pour les bienfaits qu’on s’offre. Pour cela je t’invite à faire une liste de chosse que tu aimerais faire. Construit la en pensant à ce que tu ne t’autorises pas souvent ou que tu éprouves de la culpabilité quand tu les réalises.

Voici quelque exemple :

  • Aller visiter un lieu magique;
  • Partir, ne rien faire, juste se détendre;
  • Vous achetez un nouveau livre;
  • Passer chez le coiffeur;
  • Aller faire un massage;
  • Passer une journée dans un spa;
  • S’offrir un bijou, un vêtement, un accessoire;
  • Et pourquoi pas fêter avec vos proches se moment.

Etape 5. Établir un plan d’action pour ne pas abandonner à la fin de ton défi (dans les 15 derniers jours du défi)

Quand tu auras déjà bien entamé ton inspiration vers de douces et réparatrices nuit, que tu auras noté chaque jour tes améliorations, il arrivera ce jour de fin. Tu sais le même qu’à la fin d’un régime, ou c’est la victoire suprême. Sauf que si tu y réfléchis, le souci c’est que les kilos les trois quart du temps tu risques de les reprendre.

Il est donc temps de faire un bilan de fin, il ne te reste plus que quelques jours mais tu le sais, il va falloir garder le cap. Pour cela regarde ce que ce défi t’a apporté comment te sens-tu ? Que voudrais-tu garder ou jeter de cette expérience.

Avec ces infos prend la décision soit de continuer à te coucher à cette heure si ou plutôt à une autre. Ajuste ton sommeil en fonction, heure de coucher ok, heure du levé ok, temps entre les deux ok.

Et donne-toi comme mission de faire une analyse énergétique tous les mois afin de savoir si tu t’es donné ou non assez de repos. Prendre cette habitude te permettra de t’offrir le meilleur de toi et d’ajuster ton mode de vie, afin d’avoir chaque jour assez d’énergie pour rayonner.

Il ne faut pas oublier que le manque de sommeil joue sur tes émotions et de ce fait comment travailler ta confiance en toi si tu es au point mort.

Et si on en parlait

Toutes les solutions que je t’ai partagé ci-dessus ne sont pas miraculeuses, elles te demanderont de connaitre tes barrières limitantes et de casser tout ce qui te freinent aujourd’hui dans ta réalisation.

La plus grande barrière que tu peux avoir, c’est d’en faire toujours plus pour les autres. Si tu utilises la plus grande partie de ton temps à satisfaire les besoins d’autrui, au détriment des tiens, tu te vides de ton énergie. Il faut que tu saches que plus tu te remplie toi d’amour, de bienveillance, de tolérance comme de respect, plus tu donnes aux autres sans te fatiguer.

Si toi aussi tu souhaites réaliser ce challenge, n’hésites surtout pas à me laisser un commentaire afin qu’ensemble nous puissions en discuter. Tu peux aussi me dire les murs qui se dressent devant toi, ensemble nous pourrons voir comment les faire tomber.

En attendant n’oublie pas de vivre tes rêves sans complexe.

Mamandine

Le chemin vers la confiance, la sagesse, le savoir s’acquiert avec persévérance, temps et un soupçon de volonté.
Voici l’objectif de ma vie aujourd’hui

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *